Partez à l'assaut du Château d'Aguilar...


D’abord propriété des comtes Catalans, il devient à la fin du XIème siècle possession de la maison de Carcassonne. A partir du XIIème siècle, il appartient à la famille de Termes.

Olivier de Termes, opposant à la Croisade contre les Albigeois et défenseur des Cathares, dépossédé de son château de Termes par Simon de Montfort fait d’Aguilar sa résidence principale et un lieu de rassemblement pour soutenir la révolte de Raymond Trencavel avant le siège de Carcassonne en 1240.

Après plusieurs passages aux mains du Roi de France à celles d’Olivier de Termes, le château d’Aguilar devient définitivement forteresse royale en 1261. Agrandi et renforcé il devient l’un des cinq fils de Carcassonne et défend la frontière franco-aragonaise.

Avec la signature du Traité des Pyrénées qui fait reculer la frontière en 1659, Aguilar perd tout intérêt défensif et est peu à peu abandonné.

En 1949, le château est classé Monument Historique. Depuis, plusieurs campagnes de restauration, de mise en sécurité et de mise en valeur ont eu lieu. Une campagne de dégagement des lices est en cours depuis 2016 et révèle chaque année le visage d'Aguilar.

En 2017, les forteresses d'Aguilar, LasTours, Montsegur, Peyrepertuse, Puilaurens, Queribus, Termes et la Cité de Carcassonne ont été inscrites sur la liste indicative des biens français candidats à l'Unesco. Une étape indispensable avant de se hisser ensemble sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l'humanité. Cliquez pour soutenir la candidature des citadelles du vertige.